consultingco

Comment gérer l'hypocondrie ?

Hypocondriaque traitement metz

Qu’est-ce que l’hypocondrie ?


Voici la définition du dictionnaire :
1. La conviction que l'on est ou est susceptible de devenir malade, même s'il n'y a pas de preuve médicale de la maladie.
2. un trouble psychiatrique caractérisé par une inquiétude excessive au sujet d'une maladie grave.

L’hypocondrie est mieux décrite comme la peur obsessionnelle, irrationnelle d'avoir un état pathologique grave. L’hypocondrie ou angoisse de la maladie voir de phobie de la maladie est basée sur l'interprétation erronée par un individu de ses symptômes, et qui continue à exister malgré l'assurance médicale que l'individu n'a pas de maladie. L’hypocondrie va au-delà des préoccupations normales de sa santé, et peut gravement influer sur le fonctionnement professionnel, ainsi que les relations interpersonnelles.

Symptômes de l’hypocondrie


Les symptômes de l’hypocondrie varient considérablement d'une personne à l'autre. Voici quelques exemples d'obsessions les plus communes rencontrées dans l’hypocondrie :

•    penser qu'un mal de tête est révélateur d'une tumeur cérébrale
•    croire qu'une toux doit être un signe de cancer du poumon
•    supposer qu'une douleur thoracique mineure est une crise cardiaque
•    penser qu'une plaie mineure est un signe de sida

Quelques exemples courants de compulsions hypocondriaques :


•   Des visites multiples de médecins, parfois voir plusieurs médecins le même jour
•   Des tests médicaux multiples, souvent pour la même condition présumée
•   Une vérification répétitive du corps pour les symptômes d'une condition médicale présumée
•   Un évitement répété du contact avec des objets ou des situations de peur d'exposition à des maladies
•   Des recherches d'informations sur internet à propos des maladies et leurs symptômes ("cyberchondrie")

On estime que 4-6% de la population a une hypocondrie significative sur le plan clinique. De plus, des recherches récentes suggèrent que jusqu'à 10% de toutes les visites aux médecins généralistes peuvent être dues à des craintes hypocondriaques.
Comme démontré ci-dessus, l’hypocondrie a de nombreuses caractéristiques obsessionnel-compulsives qui sont assez similaires à celles du TOC. Une différence essentielle entre les deux conditions est que les personnes atteintes de TOCs craignent souvent de tomber malade, tandis que ceux qui sont atteint d’hypocondrie ont peur d’avoir déjà une maladie. Peut-être que la similitude la plus significative liant TOC et hypocondrie est le processus cyclique par lequel les symptômes des deux augmentent.

Traitement de l’hypocondrie


Deux approches sont souvent citées pour leur efficacité mesurées cliniquement vis-à-vis des TOC et de l’hypocondrie : l’approche cognitivo comportementaliste et la thérapie brève interactionnelle et stratégique. La thérapie brève et stratégique est un modèle souvent associé au psychothérapies cognitivo-comportementales car les deux modèles utilisent une méthode empirique et expérimentale pour la validation des techniques et la vérification des résultats.
Le thérapeute cognitivo-comportementaliste guide le patient à travers un processus basé sur la prise de conscience et sur l’effort volontaire d’apprendre comment combattre ou gérer le problème. Le thérapeute stratégique propose des expériences émotionnelles correctrices dans les perceptions et les actions du patient pour qu’il puisse ensuite acquérir la capacité de gérer son problème. La première approche fait plus appel à la raison alors que la deuxième fait appel à un type d’apprentissage au niveau inconscient avec un taux de réussite supérieur à l’hypnose, parce que plus durable.
L’objectif de la thérapie brève et de mettre en échec la spirale de l’anxiété en utilisant la logique de problème pour reprendre le contrôle et ne plus se laisser contrôler par le problème.
En utilisant les outils de la thérapie brève, les clients apprennent à contrôler leurs craintes hypocondriaques, ainsi que les comportements compulsifs et d’évitement qu'ils utilisent pour faire face à leur angoisse le la maladie.
Si vous souhaitez en savoir plus sur la thérapie brève, lors d’un premier rendez-vous, pour le traitement des TOCs, de l’hypocondrie, et les conditions liées aux peurs de la maladie, appelez le 06 50 77 91 19.